Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Rubis
Rubis
Sexe : Féminin

Ton Fruit de Base Ton Fruit de Base :
  • Poire

Ta saison préférée Ta saison préférée :
  • Eté

Habitant(e) préféré(e) Habitant(e) préféré(e) : Bibi/Kali/Léa/Coco

Messages Messages : 192
Voir le profil de l'utilisateur

C'est juste un jour de plus.

le Lun 17 Juil - 19:39
SYNOPSIS
Cordelia, à dix neuf ans seulement décide d'emménager dans un appartement, à quelques pas de la maison de sa tendre mère, Ame. Mais seulement... ça ne se passera surement pas comme prévu. Cet immeuble, sera sans aucun doute, le pire des cauchemars.


CHAPITRE I:
Nain.
C'est aujourd'hui, le jour de mon déménagement, cela me fait un petit peut frissonner, en tout cas, si j'ai besoin d'aide, maman pourra venir, elle n'est pas loin de mon futur nid douillet, je dirais.. sept cent mètres. Je verse une petite larme de chagrin. Fin bon, il fallait bien que je laisse ma mère tranquille !
Je monte les cinquante étages jusqu'à voir le numéro de ma porte. Le n°665, juste en face de chez moi c'est le numéro 666. Des gens disent que c'est le chiffre du diable, mais je suis sûre que mon futur voisin, ou bien ma future voisine, sera très chaleureux, ou chaleureuse. J'entre la clé dans la serrure et j'ouvre la porte. Les murs sont d'un rose pâle et le sol d'un bois peu solide, grinçant, craquant et d'un marron bois. Ça ne me pose pas problème, j'aime bien ce genre de choses vieillottes. J'aperçois un meuble, je me dirige vers celui-ci, mais on dirait que le couloir s'allonge de plus en plus, je n'en vois pas la fin. Oh ! Une pièce, la porte est ouverte et j'allume la lumière, elle ne marche pas correctement. Je ne vois pas le fond et je m'avance, sans crainte. Tout au fond, une chaise. Je la trouve malsaine, on dirait qu'elle avait été nettoyée de fond en comble, comme si on voulait effacer quelque chose. Je n'en suis pas convaincue, il me faut des preuves. Mais qu'est-ce que je raconte moi, je viens d'emménager, et les anciens locataires ont surement dû la laisser là. Je ne vais pas faire mon enquêtrice. Bref, je sors de cette petite pièce en éteignant la lumière. Je retourne au couloir et ne vois plus le meuble. Étrange. Je me fais peut-être des illusions. Pourtant, j'arrive à avancer dans le couloir tranquillement sans qu'il ne s'élargisse. Quelqu'un toque et je sursaute.
Déjà de la visite ?
"Oui, j'arrive ! proclamais-je en me dirigeant vers la porte d'entrée.
Bonjour !
-Bonjour... fit une voix grave.
Il ne semblait, pourtant, n'y avoir personne...
-Eumh.. qui est là ?
-En bas.
-Ohhh ! Enchantée monsieur... ?
-Nommez-moi Timore.
-D'accord, moi c'est Cordelia ! J'ai dix neuf ans et je viens d'emménager ici !
-Oh, dommage... chuchocha-t-il.
-Hmm ?
-Ooh, ooh, non, rien... affirma-t-il en esquissant un petit sourire mesquin"
Un long silence se fit entendre, un silence oppressant.
"Eumhh... bon, et bien.. bonne journée ? 
-Oui, d'accord. Enfin... peut-être. Peut-être que... vous pourriez m'aider.
-Comment ça ? demanda, stressée, Cordelia.
-Un simple petit travail, chez moi, je n'arrive pas à atteindre l'ampoule."


Alors, l'étrange nain m'emporta sans me laisser répondre, il me fait mal ! Il s'arrête violemment devant la porte au numéro "009". On a fait tout ce chemin ?! Comment je vais remonter ?! J'espère que ça ne m'épuisera pas trop les jambes... Enfin, ce n'est pas moi qui importe, il ouvra la porte en un grincement hideux qui me donnait l'impression d'un gros cou de marteau. L'apparence de la maison était plutôt basique, mais un meuble attirait toute mon attention.. Celui en en fer forgé vert, on dirait une sculpture artistique, mais pas tout a fait. C'était des cercles avec un visage étrange et effrayant était au centre, puis le nain m'appela, et je m'approcha de lui.
"Voilà, c'est cette ampoule, j'ai un escabeau, vous en voulez un ? 
-Pourquoi pas, merci."
Il amena donc l'escabeau vers moi. Je monta dessus puis il le fit basculer, et je tomba. 
"Non mais ça va pas ?! criai-je, mécontente.
-Oooh, je suis désolé.. je perds de plus en plus la vue, pardonnez-moi..."
Un rire vicieux et discret se fit entendre.
Alors, je tenta de sortir de la maison, mais la porte se ferma comme par enchantement. Alors je me retournai, et le "nain" se transforma:
Ses oreilles devinrent pointues, ses dents se métamorphosent en crocs, son nez s'agrandi pour devenir un long museau fin, ses yeux marrons se colorent en rouge sang, de longues griffes prennent la place des ongles et cette créature se mis à quatre pattes.

Alors il approcha de moi, lentement...
"Aurais-tu cru que je n'étais qu'un simple NAIN ?! grogna-t-il."
Alors, moi, pauvre moi, tomba, accroupie, dos à la porte, commençait à trembler.
"C-comment...
-Comme ça. fit-il en lançant une pierre rougeâtre. Cet immeuble sera le pire de tes cauchemars, si tu ne te sers pas de cette pierre.
-J-je... je ne comprends pas...
-Pourtant ce n'est pas bien sorcier, je ne suis ni le méchant ni le gentil. Ceci est la pierre du Goupil, sers-t-en."
Alors, sur ses mots il disparu aussi vite qu'un éclair, me laissant, seule, dans cette pièce terrifiante. J'ouvris la porte et monta ses étages, un à un. Je réfléchis à cette "Pierre du Goupil". Elle est rouge, brillante, et le dos est noir avec un motif... je dirais tribal. Quelle magnifique pierre ! Mais, à quoi sert-elle ? Le Goupil... eumh... c'est bien l'ancien nom du renard ? Ce qui signifie "Pierre du Renard". Il m'a dit de m'en servir, mais comment ? Et pourquoi cet immeuble serait le pire de mes cauchemars ? Je remonta donc. Arrivée à l'étage de mon appartement, essoufflée. J'ouvris, méfiante, la porte de mon appartement. Hmm ? Rien derrière, je suis tranquille. Je redescendis encore une fois les escaliers, mais... je bouscula quelqu'un !
"Désolée !
-Oooh, ce n'est pas grave... fit-il (ou elle) en me tapant violemment sur la tête, qui me fit tomber dans les pommes.

CHAPITRE II: Pierre du Goupil


Je me réveilla doucement, avec un mal à la tête pas possible.
"Alooors, tu es réveillée ? fit-un homme en limant un couteau.
-K-ke... ?! O-où suis-je ?!
-Chez toi."
Alors je reconnu vaguement la couleur des murs et le bois du sol. Puis, une porte était devant moi, fermée à triple clés. J'étais sur une chaise. La pièce !
"Eh oui, c'est bien chez toi. La chaise, tu y tiens à ça, n'est-pas ? dit-il en jonglant avec la pierre du Goupil.
- RENDEZ-LA MOI !
- A quoi ça sert ? Tu ne sais même pas l'utiliser ! Pathétique. fit-il, d'un air joyeux.
- Qu-qui êtes-vous ?
- Le veux-tu vraiment ?
- De quoi ?!
- Le savoir.
- OUI ! Je veux savoir qui vous êtes ! Je mourrais en connaissance de causes au moins !
- Qui a dit que tu mourrais ?
- Vous aiguisez un couteau."
Il pointa du doigt un jeune homme attaché à une gouttière, les bras et les jambes lacérées.
"Il me sert de jouet depuis belle lurette, mais grâce à toi, il va être libéré. Mais malheureusement, c'est toi qui endurera les souffrances prochaines. Hahahaha ! Pauvre petite ! Tu voulais savoir qui j'étais ? Je m'appelle Shiro Deaze. Et j'ai 35 140 ans.
- C'est impossible !
- Mais... tout le monde ici m'appelle "Docteur Draconis".
Alors il s'approcha de moi puis il haussa la voix:
"Tu souffriras beaucoup plus que ce jeune garçon, pauvre petite, pauvre petite ! Hahahaha !
- N-nooon... Noon... NOOOOOOON !!!"
Il commença par me couper peu profond le bras droit, j'hurlais si fort, si fort, mais personne ne m'entendais, ensuite, il pris une pincée de sel qu'il déposa sur mes blessures. 
"AAAAAAAAAAAAAAAHH ! hurlais-je."
Où me suis-je encore fourrée ?! Ca ne peut-être qu'un cauchemar !
J'ai besoin d'aide... NON ! Je suis assez grande pour me débrouiller seule ! Alors je me débattu pendant de longues heures, toujours me faisant torturer.
"Tu es bien coriace, petite.
- L-laissez... m-mo-moi.. pa-part-partir... dis-je en tremblant comme une feuille. LAISSEZ-MOI PARTIR !!!!
- Oh que non, tu es mon jouet et tu le resteras, je te soignerais, puis je te ferais mal, tu souffriras, ainsi sera le cycle. Nul touché ne peux en échapper, et ce n'est pas pour me déplaire !
- N-no..noon... ce ne peut être qu'un cauchemar...
- Et ça l'est, tu vis un cauchemar, cet endroit est un cauchemar, ta vie est un cauchemar, TU es un cauchemar, au fond de toi. Bref, comme en dit le contrat je vais te soigner.
- L-le.. le contrat ? Quel contrat ?
- Ooooh, je ne t'en ai pas parlé ? Quel idiot je fais ! Tu l'as signé de ton sang, regarde." Il me montra donc la fiche:

"- M-mais.. mais c'est impossible ! Comment cela a-t-il bien pu arriver ? 
- Je t'ai peut-être menti sur un point, fit-il en riant, je t'ai forcée à signer. Mais, dans tous les cas, c'est bien ton sang. 
- Vous.. vous êtes un monstre ! fis-je, en colère"
Il se mit donc a chercher un de ses outils, afin de me faire souffrir pendant des heures et des heures, tant de sang couler de mon corps était insoutenable. Il riait toujours autant !
"- Ah ! Enfin trouvé, il te plaît ? C'est mon nouveau joujou, qui te tiendra compagnie. disait-il en le faisant sauter dans sa main.
- ..."
Son "joujou" était un Scissor Blade. 
SUITE PROCHAINEMENT 


Dernière édition par Poppy le Mar 15 Aoû - 20:28, édité 9 fois
avatar
Petite feuille
Petite feuille
Sexe : Féminin

Ton Fruit de Base Ton Fruit de Base :
  • Pêche

Ta saison préférée Ta saison préférée :
  • Printemps

Habitant(e) préféré(e) Habitant(e) préféré(e) : Kiki, Nana, Zoé et B

Messages Messages : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: C'est juste un jour de plus.

le Mar 18 Juil - 12:25
Bravo !
Tu écrit vraiment très bien, j'ai hâte de lire la suite ;)
avatar
Rubis
Rubis
Sexe : Féminin

Ton Fruit de Base Ton Fruit de Base :
  • Poire

Ta saison préférée Ta saison préférée :
  • Eté

Habitant(e) préféré(e) Habitant(e) préféré(e) : Bibi/Kali/Léa/Coco

Messages Messages : 192
Voir le profil de l'utilisateur

Re: C'est juste un jour de plus.

le Mer 19 Juil - 19:33
Coucou !
Je te remercie de tes encouragements, prépare toi bien pour la suite, ça va péter des bouteilles !
avatar
Rubis
Rubis
Sexe : Féminin

Ton Fruit de Base Ton Fruit de Base :
  • Poire

Ta saison préférée Ta saison préférée :
  • Eté

Habitant(e) préféré(e) Habitant(e) préféré(e) : Bibi/Kali/Léa/Coco

Messages Messages : 192
Voir le profil de l'utilisateur

Re: C'est juste un jour de plus.

le Lun 23 Oct - 12:48
Yop !
Comme j'ai pas trop d'inspiration pour la suite, si vous voulez, vous pouvez vous inventer une suite ! :3
Contenu sponsorisé

Re: C'est juste un jour de plus.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum